jeudi 10 juillet 2014

Ursula Le Guin - Terremer

Fiche technique :

Titre : Terremer
Auteur : Ursula Le Guin
Date de première publication : 1968/1971/1972
Nombre de pages : 477
Taille de l'écriture : Moyenne-petite

Quatrième de couverture :

Ici, il y a des dragons.
Et là où il y a des dragons, il y a des enchanteurs, une mer immense et des îles.
Mais le monde de Terremer n'est pas un univers conventionnel de fantaisie. Il n'appartient ni à notre passé ni à notre avenir. Il est ailleurs. C'est un univers où la magie fonctionne et s'enseigne comme la science et la technologie dans le nôtre.
Terremer contient trois livres : Le Sorcier de Terremer raconte l'initiation de Ged en l'île de Roke et comment il devient un sorcier convenable capable de commander aux éléments et d'affronter les dragons, et aussi comment son audace faillit le perdre. Les Tombeaux d'Atuan évoquent la terrible histoire de la petite fille, Tenar, choisie pour devenir la Grande Prêtresse des Tombeaux, qui haïra Ged et finira par combattre avec lui l'emprise des Innommables. Et enfin L'Ultime Rivage, où le pouvoir des sorciers sera soumis à celui du temps, le grand rongeur.

Mon avis :

   Le Cycle de Terremer est un cycle de fantasy d'Ursula le Guin composé de multiples romans et nouvelles. Terremer, le livre présenté ici, comporte les trois premiers romans de ce cycle : Le Sorcier de Terremer, Les Tombeaux d'Atuan et L'Ultime rivage. Et c'est la lecture du mois de juin du Cercle d'Atuan.

   Le Sorcier de Terremer conte la jeunesse et la première aventure de Ged avant qu'il ne devienne une légende dans tout Terremer. Ce premier roman a tout d'une geste (à l'exception de la prose), une épopée racontée au coin du feu. Roman d'apprentissage en accéléré, il permet de visiter et découvrir une bonne partie du monde.

   Changement de point de vue dans Les Tombeaux d'Atuan. Ged n'est cette fois là qu'en personnage secondaire. On suit Tenar, une jeune fille supposément la réincarnation de la grande Prêtresse d'Atuan, qui veille sur les anciens dieux ténébreux et leur trésor. L'opposition entre cette jeune demoiselle et les sombres souterrains qu'elle parcourt a de quoi donner quelques frissons.

   Pour L'Ultime rivage, on retrouve Ged dans un rôle principal en compagnie d'Arren, jeune fils d'un noble reconnu. La magie disparaît et ils partent en quête de la source du problème. Nouvelle visite de Terremer et nombreuses péripéties.

   Contrairement à sa science-fiction, la fantasy d'Ursula Le Guin est plus agitée, bien plus remplie d'actions et de péripéties. Par contre, on y retrouve cette écriture posée, calme, presque gentille. Lire Terremer, c'est rentrer dans une atmosphère totalement différente de tout ce qui peut se faire en fantasy actuellement. C'est plonger dans un univers où le chemin est bien plus important que la destination.

   Écrit par quelqu'un d'autre, ces trois romans auraient eu toutes les chances de me tomber des mains. Mais Ursula le Guin sait manier les mots : pas d'ennui à la lecture, mais un voyage en terre étrangère où l'on pourra peut-être croiser un dragon au détour d'un chemin. Un vrai périple sur les mers de Terremer, qu'on suivra avidement sur la magnifique carte qui l'accompagne.

   Comparé à ce que j'ai pu lire du Cycle de l'Ekumen, je place Terremer un chouïa en dessous. Mais comme ce premier tient de l'excellence, ce dernier se place tout de même à un très bon niveau. Et quelque chose de différent de ce que l'on peut lire ailleurs.


Seizième participation au challenge SFFF au féminin

Deuxième emprunt à la bibliothèque pour le challenge Morwenna's List

8 commentaires:

Vert a dit…

Bah oui même un Ursula Le Guin pas exceptionnel ça reste quand même dans le haut du panier ^^

Cachou a dit…

Ça a été ma première rencontre au long cours avec l'auteur, j'en garde un très bon souvenir, surtout du héros imparfqit qui fait des erreurs.

Lorhkan a dit…

Encore une bonne excuse pour découvrir la prose d'Ursula la Guin. Comme si on n'avait que ça à lire ! je ne te remercie pas ! :D

Xapur LeMystique a dit…

En cours de lecture chez moi aussi, un peu déçu par "Le Sorcier..." mais j'attends la suite avec intérêt.

Baroona a dit…

@Vert -> Je vais finir par croire qu'elle ne sait pas faire de mauvais livres.

@Cachou -> Un héros atypique, c'est sûr !

@Lorhkan -> Mouhahaha.
Commence tout de même plutôt par sa science-fiction, c'est encore plus marquant et essentiel.

@Xapur -> Je te souhaite d'y trouver ton plaisir. C'est un peu différent donc bien possible.

Vert a dit…

De tout ce que j'ai lu (et j'ai bientôt fait le tour xD), j'ai jamais rien trouvé de mauvais. Y'a guère que La vallée de l'éternel retour que je n'ai pas aimé, mais c'est parce que je ne suis pas du tout rentré dans le concept, en lui-même le bouquin est quand même génial (mais difficile).

Acr0 a dit…

J'avais lu ce premier tome... lors de la première LC du Cercle :) Je n'avais pas assez accroché pour continuer. Il y a quelques temps, j'ai lu la nouvelle 'libellule' sur cet univers et cela m'a intriguée. Sans doute que la première fois, ce n'était pas le bon moment pour que ce livre et moi nous nous rencontrions.

Baroona a dit…

@Vert -> Ce livre m'intrigue du coup (tout en me faisant peur).

@AcrO -> Dommage. En même temps, ce n'est pas forcément difficile de passer à côté de ce livre, ça demande une certaine implication et c'est un plaisir au final assez intellectuel.