vendredi 30 janvier 2015

Jo Walton - Morwenna

Morwenna, Jo Walton, 2011, 334 pages.

En 1979, Morwenna a 15 ans et elle vient, après un drame familial, d'être placée dans une nouvelle école, dans une nouvelle nation, sous la tutelle de son (nouveau) père qu'elle n'a jamais connu. Un dépaysement complet et l'occasion, bien malgré elle, de se reconstruire. Pour cela, elle pourra s'aider de deux constantes : les livres, de science-fiction avant tout, qu'elle dévore par dizaines, et les fées.

Morwenna, c'est un livre qui parle de livres. De ce point de vue, il agit comme une madeleine de Proust auprès du lecteur, qui dans la plupart des cas aura lui-aussi dévoré des livres de genre et eu la volonté de partager ses impressions. À notre époque, Morwenna aurait surement été une blogueuse. Ainsi, que cela soit le fait de se construire grâce aux livres, de leur donner une grande importance ou simplement de lire l'avis de l'héroïne sur des livres que l'on a nous-mêmes lu, cela nous parle et nous enthousiasme.

Morwenna, c'est aussi une histoire de fées, ces êtres mystérieux qui nous entourent, partout autour de nous sans que nous les voyons. Morwenna, elle, peut les voir. C'est la touche fantastique du récit, et surtout l'élément déclenchant le peu d'action du roman. Pourtant, malgré l'importance qu'elles ont pour Morwenna et pour l'histoire, ce n'est pas ce qui m'a le plus accroché.

Car Morwenna est bien plus qu'une histoire de fées ou une simple liste de livres. Sous ses apparences d'histoire banale, un an dans la vie d'une jeune fille, c'est un roman qui s'avère fortement touchant. Morwenna est une fille simple à laquelle on ne souhaite que du bien. L'écriture de l'auteur, simple elle aussi, convient parfaitement à ce personnage. Surtout, Jo Walton parvient à parler de la (re)construction et du deuil d'une tendre manière.

Morwenna est un livre à conseiller à tous. Aux lecteurs de SF qui s'y retrouveront certainement. Aux jeunes lecteurs. Aux jeunes tout court. Aux vieux aussi du coup. À tous je vous dis. Parce que c'est un beau livre, qui fait plaisir et laisse un agréable souvenir en mémoire.


Trentième participation au challenge SFFF au féminin

Sixième emprunt à la bibliothèque pour le challenge Morwenna's List

Premier voyage dans les landes du Winter Mythic Fiction

10 commentaires:

Lorhkan a dit…

À conseiller à tout le monde en effet, aux amateurs de SF comme aux autres.

Baroona a dit…

Peut-être même surtout aux autres ?

Endea a dit…

Un très beau livre effectivement qui devrait atterrir dans toutes les mains, il m'a beaucoup touchée.

Baroona a dit…

En effet, touchant dans sa simplicité.

Vert a dit…

Joli combo !
Tu as bien fait de le lire bien après sa sortie, ça permet de se faire sa propre opinion. Moi les nombreux coups de coeur m'ont un peu gâché le truc, mais je pense le relire avant la fin du challenge pour resituer les bouquins qu'elle cite ^^.

Baroona a dit…

Oui, j'étais moins dans l'esprit "tout le monde a aimé" et ça m'a permis d'avoir une lecture plus sereine. Je pense que, comme toi, j'aurais eu plus de mal si je l'avais lu plus tôt.
Ça m'a aussi permis d'avoir lu quelques livres cités, et c'est fort intéressant de savoir de quoi elle parle. Du coup, je valide complètement une relecture après avoir lu tout plein de livres cités !

Acr0 a dit…

Je confirme le fait de le conseiller "surtout aux autres" ;) Comme vous en discutiez, avec Vert : un livre qui a fait parler de lui, soit on est chanceux et on l'a lu avant la grande vague, soit il faut le prendre à tête reposée un peu plus tard :)
(bon, ce ne sont pas des paillettes, mais que d'étoiles sur la couverture, tu es ravi, hein ?)

Baroona a dit…

La rançon de la gloire. ^^
(ahah, c'est toi qui voit des paillettes partout cette fois ! ^^)

Boo a dit…

Je n'en avais jamais entendu parler avant de le lire, c'est un peu par hasard que je suis tombée dessus. C'est très agréable de découvrir un livre dont on ne sais rien, parce qu'on ne peut pas vraiment être déçu !
C'est parfois dur d'apprécier quelque chose quand on sait qu'on est censé aimer, vu que tout le monde a aimé avant.

Baroona a dit…

Tout à fait, c'est toujours sympa de faire de vraies et imprévues découvertes, et de pouvoir lire un livre sans avoir de préjugés. C'est parfois un peu le contrecoup négatif de la blogosphère. ^^